07/12/2010

Pourquoi pas

canto.jpgEric Cantona nous lance un appel : retirons notre argent des banques.

Pourquoi pas ... ?

 

Pour plus d'info :

http://www.bankrun2010.com/

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/economie/2010120...

http://www.dhnet.be/infos/belgique/article/334707/appel-c...

http://www.lesoir.be/actualite/economie/2010-12-06/recupe...

08:12 Écrit par JoFo dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pognon |  Facebook |

21/11/2008

Grève

Suite à la perte de milliards par un trader fou et en conséquence l'annonce du gel des bonus, les traders de chez Fortis bloquent l'accès au parking du siège en signe de protestation.

Stakingspiket

07:45 Écrit par JoFo dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pognon |  Facebook |

17/11/2008

A vot' bon coeur !

A tous ceux qui m'ont envoyé leurs bons voeux pour 2008 : bordel, ça n'a rien donné jusqu'à présent.
Alors pour 2009 envoyez moi simplement du mazout, du diesel, des chèques repas ou de l'argent.

07:45 Écrit par JoFo dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : pognon |  Facebook |

16/11/2008

Freedom

Pour rester en bonne santé, on nous dit qu'il faut manger 5 légumes et 5 fruits par jour.
Je suis allé voir mon banquier, il est au top du top.
Il m'a dit :
Vos comptes, c'est la fin des haricots.
L'oseille n'a plus la cote.
Vos placements ont fait chou blanc.
Dans quelques jours, vous n'aurez plus un radis.
Il ne vous reste plus qu'à prendre un avocat.
Je lui ai répondu:
Si je comprend bien, je n'ai plus de poire pour la soif, plus de cerise sur le gâteau.
Mes économies sont mi-figue, mi-raisin, en plus je ne peux pas ramener ma fraise.
Toutes ces années de labeur, pour des prunes.
Je suis sorti de la banque en chantant à tue-tête:
'Le FRIC, c'est CHIC'

07:45 Écrit par JoFo dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : pognon |  Facebook |

15/11/2008

Logo

Le nouveau logo de Fortis.

fortbas

07:45 Écrit par JoFo dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : pognon |  Facebook |

14/11/2008

Dodo

Je ne dors plus bien depuis la crise financière.

matelas

07:45 Écrit par JoFo dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : pognon |  Facebook |

12/11/2008

Maître

Vous connaissez sans doute Bruno Coppens, le maître des mots ...  Voici ce que la crise financière lui a inspiré.  Jubilatoire !


La Belle et la Dette

 

Il était une fois une belle princesse, si riche et si courageuse qu'on l'appela Fortiche.
Fortiche grandit si vite que son papa, Mauriche Lippens, se dit : "Voilà un compte de fait, ouvrons-en un autre !"
C'est alors qu'il entendit une grosse Hollandaise lui chanter : "L'ABN, l'ABN, ça voulait dire... on a vingt ans !".  Il en tomba éperdument AMRO et il l'acheta en débit du bon sens.
Du coup, ce qui devait tarifer tarifa, le château de la Princesse était menacé !
Il fallait consolider les Fortisfications !
Seulement dans la finance, tout allait à vau-l'eau, à vall Street.
En Russie, on fermait la Bourse vit'fait, à la soviet !
L'Islande criait "Moscours ! Moscours !"
Et même le CAC 40 devenait CAC 48 : "Aidez-nous !"
Tout l'édifisc s'écroula.
Les rocs s'fêlèrent... et cela fit, avec toutes ces pierres, belle mare !

Pour soigner la Princesse, on appela vite le médecin de garde, un urgentiste, Yves Leterme qui voulait sauver sa peau, enfin... celle de la Princesse.  Mais la sienne aussi, en passant...
Hélas, Fortiche avait toujours fort mal à la dette.
Alors c'est au casino qu'on joua la Princesse devenue la poule aux oufs d'or :
"Attention ! Rien ne bat plus, les oufs sont frais !"
Et paf ! Débarque le chef de la BNP, Baudouin Proton, la BNP parie bas et emporte la Fortiche !
Il saute sur l'occasion, c'est le cas de le dire, pour l'épouser à l'insu de son plein gré.
Lors du mariage forcé, Fortiche perdit son nom de jeune fille et sa belle assurance.
C'est dingue que la BNP avale ainsi un si beau bijou de famille belge et tout ça en un seul W-E !
Comme quoi l'avaleur... n'attend pas le nombre des années !

Le jour même, la Princesse mourut dans un incendie qui se propagea de la sicav au grenier. Ainsi Fortis s'éteignit et BNPaix à ses cendres...
Du coup, papa Mauriche, craignant le goudron et les plumes, se réfugia sur la côte, groggy, Knokke-out.
Quant à Axel Miller, sans parachute doré... il se retrouva tellement démuni qu'on l'appela "Axel raide" !
Seulement la Princesse n'était pas la seule dans le besoin.  Fortiche, c'est un peu l'arbre qui cache la déforestation !
Partout, c'était la dèche, le Big Bank !
Alors l'Etat versa des milliards et paya les dépôts cassés.
Ça calma la crise quelque temps, ça l'endormit même un peu...
Car la Bourse, c'est comme le serpent Kaa du livre de la jungle :
"Aie confiance, croîîîîs en moi !"
Seulement, pourra-t-on berner la crise plus longtemps ?
Ce serait un miracle plus fort qu'à la grotte de Lourdes, car qui berne la dette soutire tout...
Quand la crise se réveillera, on devra se serrer la ceinture !

Hé oui !

 

Vous pensez bien que si l'Etat avance de l'argent pour que le marché se régule, il faudra bien quelqu'un pour payer la note selon le bon vieux principe :
"Si tu avances et que moi, je régule, comment veux-tu, comment veux-tu que..."

 

Moralité: "La crise est devant nous mais le pire est derrière! "

07:45 Écrit par JoFo dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : pognon |  Facebook |

11/11/2008

Fortis

Fortis, a definition.

 

There are two sides on the balance sheet : the left side and the right side.
On the left side, there is nothing right, on the right side there is nothing left.

 

10:37 Écrit par JoFo dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pognon |  Facebook |

17/04/2008

Italie sans mémoire

Berlusconi ré-ré-ré-élu.

Non, je ne bégaie pas.  Ce sont les spaghettis qui collent à la casserole de la botte.  Ils n'ont visiblement pas retenus les erreurs de leur passé et repassent les mêmes plats.

Tout ce qui leur faut, aux italos, c'est panem et circenses ...

06/02/2008

Standard/Belgique Vs Dexia/Fortis

urbsfaLes circonstances dans lesquelles vont se dérouler le match de ce soir entre le Standard et la Belgique reflètent de la pire manière qui soit l'intrusion du dieu pognon dans le football.  Deux des plus grands clubs belges (le FC Brugge et le RSC Anderlecht), dirigés par leur sponsor, refusent de mettre à la disposition de l'équipe nationale des joueurs de leur équipe pour permettre au Standard d'aligner une opposition valable face aux diables rouges ...  Pitoyable ...  Merci, donc, aux sponsors miteux que sont Dexia et Fortis, petits esprits gangrénés.


N'empêche, pour ce soir : Allons les Rouches, Allons les Diables Rouges, Allons les Diables Rouches.  Et merde aux autres.

10:23 Écrit par JoFo dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : standard, anderlecht, bruges, football, pognon |  Facebook |